Bélanger David
25 Mai

L’écrivain fictif et l’épreuve du web

BIOGRAPHIE

Après une maîtrise en études littéraires obtenue à l’Université Laval, David Bélanger a entamé un doctorat en études littéraires à l’Université du Québec à Montréal. Sa thèse, Une littérature appelée à comparaitre : Discours sur la littérature dans les fictions narratives québécoises de la décennie 2000, porte sur la représentation du discours littéraire dans les fictions québécoises contemporaines. Il a publié ses principaux travaux en revue (Tangence, Voix et images, temps zéros, Voix plurielles, Chameau, Le Crachoir de Flaubert, Mémoires du livre,…), et a dirigé des collectifs : il a publié en 2015 (avec Cassie Bérard et Benoit Doyon-Gosselin) Portrait de l’artiste en intellectuel. Enjeux, dangers, questionnements sous. Il est aussi membre du Centre de recherche interuniversitaire en sociocritique des textes (CRIST).

Résumé

L’écrivain fictif et l’épreuve du web
25 May 2016
Dans le roman québécois contemporain, on remarque encore − cela devient un insistant lieu commun − une représentation négative, déçue, réfractaire du personnage de l’écrivain. Sans pouvoir, sans visée, minorisé par le critique ou l’universitaire, sans ambition ni faculté, l’écrivain sera pauvre, inutile, triste, seul. Le topos a cela d’intéressant, néanmoins, qu’il s’adapte. L’écrivain envisage désormais sa déréalisation au sein d’un monde sur-discursif, où son énonciation d’écrivain se perd nécessairement dans la masse des discours, lesquels sont le fait, principalement, du web et de sa clameur. L’hypothèse qui sera posée dans la communication peut paraître, en regard des théories sur le virtuel, peu originale : le web comme média représenté au sein du roman de l’écrivain s’oppose dialectiquement au geste du créateur. Le web est conçu comme vecteur de l’anonymat, l’écriture littéraire suppose plutôt l’auctorialité. Le web postule l’indirection − le multiple, le poly et le pluri bakhtiniens y règnent −, le récit de l’écrivain espère le mono, le construit, le contrôlé. Il s’agira donc d’analyser quelques tendances de la représentation du web dans le roman de l’écrivain québécois contemporain, en prenant pour fondement "Wigrum" de Daniel Canty (2011), "Document 1" de François Blais (2012) et "Conséquences lyriques" de Pierre Yergeau (2009).

Publications

retour